Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe Decours - GascognyW

Le blog de Christophe Decours - GascognyW

"Le blog qui sent le poisson"


Open de Dordogne : à 2 cm de la satisfaction.

Publié par GascognyW sur 19 Octobre 2009, 21:37pm


Non ce n'est pas le dernier titre des productions Marc Dorcel, c'est le sentiment qui ressurgit suite à cet open qui ne fût pas des plus satisfaisants.
Il est des reports dont on se passerai bien mais autant on aime partager nos réussites, autant les échecs font partie de la vie de compétiteur, ici on ne se prend pas pour de supers boys cannes en main alors quand on se rate on ne s'en cache pas. 
 
Au départ nous partions avec comme objectif sur cet open d'abord d'assurer notre première place au classement bass et ensuite entrer dans les 4 pour remonter au général même si après Tournon être "in the cut" pour le top 5 sera très difficile.

Samedi :

                                                              "Espionnage télévisuel"

Départ de la manche à 10h nous partons dans les premiers et prenons la direction aval du parcours, nous arrivons sur un herbier au milieu de la rivière, il y a un peu de courant, l'eau est claire, au bout de 5 minutes en lisière Daniel cale une perche de 33 au  puis dix minutes plus tard il en cale une seconde de 27.


 
Ca s'annonce bien, on descend un peu, je fais du drop dans les bois morts, je prend une perche de 27.

Il est 11h30 nous faisons valider nos poissons, le quota semble largement faisable lorsque les cousins Bourdet-Bourgeais nous informent qu'ils ont aussi 3 perches et 1 bass de 50 du bout du monde!! M*&de les choses se gattent, appel à un ami devant son ordi, regarde le classement bass, sont ils devant ou pas? Le verdict ne tarde pas, ils le sont, de 2 cm et des poussières.

Que fait on? Soit on essai de faire un bass (dans une eau translucide qui est pasée de 19 à 13°C en une semaine!) et de reprendre la main, soit on se contente de la seconde place bass et on vise une remontée au général. Une demie-heure de réflexion et c'est décidé, on cherchera un bass coute que coute, avec de la réussite on en prendra un rapidement mais quoi qu'il arrive tant qu'il n'est pas au vivier on ne changera pas de stratégie, on va tenter de perdre pour gagner avec le risque de tout perdre, c'est un choix, on est d'accord tous les deux, on n'en démordra pas.

Les bass ne se montrent pas, on s'applique à pécher lentement, texan light et jig, rien à signaler à part une perche de 30 qui se décroche au boat, pas de stress on ne veut qu'un bass pour l'instant. On n'en fera pas, pas même un suivi ni aucun de vu.
A la fin de la manche, on prend la température de ce qui s'est fait sur le secteur du haut en terme de large mouth, deux bass, et un sur le secteur de bas, c'est maigre.
Le soir avec Daniel on se reconfirme notre stratégie bass.

Dimanche :

                                                    "Concurents mais néanmoins camarades"

Il fait -2°C au départ de la manche, on partira dans la dernière vague, tous ont désertés le pont de la mise à l'eau, on fera les piles en drop et au PP jusqu'à ce que le soleil perce le brouillard. Direction le secteur du haut.
Le secteur semble plus propice pour ce que nous cherchons, la rivière est plus large, le courant quasiment inexistant, les berges sont plus encombrées et les tombants plus importants. Rien à signaler jusqu'à 12h lorsque soudaim un bass kamikase d'au moins 40 cm lancé comme un frelon vient s'emparer de mon jig, il prend bien le leurre, je ferre sévère, je crie BASS!!! un coup de tête et se décroche, on le voit repartir vers sa tanière, je lache ma canne et m'écroule sur le bateau, la tête entre les mains, "
c'est pas vrai... c'est pas vrai... dis moi que c'est pas vrai !!"

Là pour la première fois de l'année on prend un coup de barre, c'était le poisson à ne pas rater, celui qui nous aurait permis d'atteindre notre objectif principal de cette saison.
On essai de s'en remettre, on se tient au courant des poissons qui se font, des perches mais pas de bass, malgré nos efforts un autre bass maillé qui fonce sur le Fat Ika de Daniel et qui fait un refus net à 1 cm du leurre, 2 ou 3 coupes de baby pikes sur jig, rien ne viendra égayer notre fin de week end.

L'heure de la fin de manche approche, nous nous échinerons jusqu'à la dernière minute. c'est le moral au plus bas que nous rentrons à la mise à l'eau, au général avec nos trois perches on est aux fraises, on a pris un risque qui n'a pas payé mais on ne regette rien. Encore un classement par espèce qui tombe dans l'escarcelle des Bourdet-Bourget et ça ce n'est ni du hasard ni de la chance mais du talent BRAVO!!


1 : Bourdet-Bourget Pezon&Michel (double quotas perche + un bass de 50!)
2 : Asselin-Crétois (No Kill Génération-Garbolino)
3 : Boissineau-? (sorry...)

L'open du Gers étant pour faute de manque d'eau annulé notre saison s'achève ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents